mardi 6 février 2018

La salle d'études de Jane Eyre




Recréer l’ambiance d'un personnage réel ou imaginaire …
Le challenge proposé par le forum Topmini (http://topminiature.discutforum.com), forum sur lequel je suis inscrite, m’a immédiatement intéressée et le sujet s’est tout de suite imposé : pour moi ce serait la salle d’études de Jane Eyre.




Le personnage
Qui est Jane Eyre ?
Elle est l’héroïne du célèbre roman éponyme de Charlotte Brontë, publié en 1847, et qui a été adapté plus d’une vingtaine de fois au cinéma et à la télévision. Personnage indépendant, à l’intelligence vive, d’une lucidité redoutable, Jane Eyre, et son parcours hors norme pour l’époque, suscitent encore aujourd’hui passion et admiration.
Après une enfance difficile chez sa tante qui la déteste, et des études au terrifiant pensionnant de Lowood, Jane Eyre, 18 ans, est embauchée au manoir de Thornfield en tant que gouvernante. Adèle Varens, 6 ans, est son unique élève. Elle est accueillie chez son riche tuteur, Edward Rochester, dont le manoir n’a pas vraiment été aménagé pour accueillir une enfant.
Pas de nursery, pas de salle de classe.
Il fait donc transformer une bibliothèque du manoir en salle d’études.
C’est la salle d’études que je vous présente ici.





La vitrine
La vitrine est au 1/12. La caisse est en medium 6 mm.
Elle mesure 55 cm de long, 28 cm de profondeur et 28 cm de hauteur.
Tout est fait main, sauf les chandeliers, les tapis, et le pot à gingembre sur la cheminée. 
Le piano était en kit, je l’ai monté et je lui ai rajouté des bougeoirs faits avec des perles et une boiserie sur le bas de caisse. Le petit chien, Pilote, chien de monsieur Rochester, est fait main, mais pas par moi. Il a été réalisé par une artiste serbe. 

Concernant la construction, le plus long du travail, et non le moins passionnant, fut de réaliser le lambris anglais en samba et de retrouver la teinte si particulière des boiseries que l’on voit dans certains manoirs anglais. Le plancher, lui, a été réalisé avec des lattes de pin, et les meubles en samba.




L’aménagement et les détails
On retrouve le confort de l’époque : les boiseries qui agrémentent les murs et protègent de la froideur des pierres, la cheminée, les tapis, la grande fenêtre qui prend tout le mur latéral, la lumière via les chandeliers à poser. Les grands chandeliers suspendus étaient réservés aux grandes pièces de réception telle que la salle à manger. 
Les meubles sont de style différent, comme c'est souvent le cas dans les vieilles demeures anglaises. La table est une copie d’une table de style victorien, les bancs et la chaise sont d’inspiration Tudor.
On trouve également dans la pièce tout ce qui était utile à l’époque pour l’éducation des filles. À savoir : le piano pour l’apprentissage de la musique, le chevalet pour la peinture, le petit boulier pour débuter l’arithmétique, le tableau noir pour l’écriture et la lecture, le globe terrestre pour découvrir le monde. Et des livres de toute sorte.












La bibliothèque comporte 154 livres. Cela m’a pris un peu de temps pour les réaliser ! J’ai cherché des photos de livres anciens sur internet, je les ai retouchées et retaillées dans Photoshop pour qu’elles aient la taille et la couleur désirée. J’ai ensuite enduit les livres de colle à bois pour leur donner du relief.  La même technique a été utilisée sur les tableaux pour leur donner un aspect « peinture à l’huile ».
Les deux tableaux représentent Haddon Hall, le château qui a campé plus d’une fois le manoir de Thornfield au cinéma. 
La statue équine, le globe solaire, les céramiques, le livre de botanique allemand témoignent des goûts et des nombreux voyages du maître des lieux qui aura une si grande influence sur le destin de Jane Eyre.








J’ai pris beaucoup de plaisir à faire les photos et à tenter de jouer avec la lumière, et mon fils Simon et moi nous sommes amusés à récréer l’ambiance de la pièce au crépuscule…














jeudi 28 décembre 2017

Le jardin d'hiver de Mimi

Décidément j'aime offrir des jardins d'hiver ou des serres.
Voilà le petit dernier. Je l'ai fait pour ma mère, pour lui offrir à Noël.
J'ai tressé tous les meubles en rotin voilà deux ans. Je me souviens qu'il m'avait fallu un peu de temps pour trouver le bon fil et la bonne méthode !

Bonne visite !





















lundi 18 septembre 2017

La roulotte de Charlotte

Pour la roulotte de Charlotte, je suis partie d’un kit 1/12 que l’on m’avait offert. Je l’ai transformé, comme je le fais toujours avec les kits du commerce. J’ai ouvert des fenêtres, créé complètement la façade et la séparation intérieure, ainsi que le toit. Les meubles sont tous maison sauf les chaises. Les chaises intérieures sont des fauteuils transformés, et j’ai changé leur assise pour les assortir au reste de la roulotte.

La chaise extérieure est un rocking-chair que j’ai transformé.  Il ne « rock » plus.




Le contexte
Charlotte a hérité de ses grands-parents d’une petite maison quercynoise dans le lot.
La très ancienne maison, bien que magnifique, est vraiment minuscule : pas de place pour une chambre d’amis. Qu’à cela ne tienne, Charlotte a acheté une roulotte, et l’a installée dans son jardin, qui lui est de taille respectable.

L’aménagement
Charlotte s’est investie sans compter dans l’aménagement de sa roulotte, et si le choix des couleurs extérieures était une évidence, cela a été plus compliqué pour l’intérieur. Elle avait envie de réveiller le rouge et crème de l’extérieur. Elle a cherché longtemps la couleur qui pourrait égayer l’intérieur et elle l’a finalement trouvée après maints essais : le turquoise !
Le mélange du rouge, du turquoise, du jaune et de la couleur naturelle du bois, donne l’ambiance que Charlotte recherchait pour accueillir ses amis.
Elle a également prévu un petit coin repas pour déguster les pâtisseries locales, les fruits du marché, ou tout simplement pour boire une infusion.

Quand Charlotte reçoit des amis, elle leur offre toujours un panier garni en guise de bienvenue : miel du pays, confiture et liqueur maison, pralines… mais si elle a le malheur de laisser la porte de la roulotte entr’ouverte après l’avoir préparée, sa chienne Belle s’y glisse immanquablement et s’y installe pour une petite sieste.

Si un jour vous rencontrez Charlotte et sympathisez avec elle, vous aurez sans nul doute l’occasion de dormir dans sa roulotte !



















mardi 31 janvier 2017

HISTOIRES D'OURS : L'observatoire de Copper

L'observatoire de Copper est le second projet entrant dans la trilogie "Histoires d'ours".



L'ours Copper est passionné d'astronomie. Il a retapé une vielle tour et construit une coupole pour son observatoire.À ses heures perdues, il fabrique avec son meilleur ami, Nick, des planétariums steampunk. L'observatoire en est encombré...
Copper et Nick passent leur temps à observer le ciel et des planètes connues d'eux seuls...



L'extérieur




                                          L'observatoire






Le bureau, au rez-de-chaussée de la tour


 

Nick étudie la carte du ciel et Fito lui tient compagnie.













La salle carrée, au rez-de-chaussée










La salle des planètes, à l'étage de la tour.





 Le système fictif de Jötunheim : des géantes de glace sont en orbite autour 
de Jötunn, l'étoile géante bleue.





Les quatre telluriques : Mercure, Mars , Venus  et la Terre



Les quatre gazeuses : Saturne, Neptune, Uranus, et Jupiter.










Pour voir en détail les planetariums consulter le post "planetariums steampunk"